Tuesday, November 11, 2008

Hall of Fame : Elvis Presley



Avec les poteaux virtuels d'Acclaimedmusic on vote toutes les semaines pour bâtir notre Hall of Fame maison. Chaque semaine on avance dans l'histoire (on en est en 1971). Cliquez ici si vous voulez jeter un coup d'oeil à ce que ça donne.

Elvis was the first inducted to the Acclaimed music forum's Hall of Fame, although his importance has been challenged by a growing number of oblivious people.

Logiquement, le premier lauréat fut Elvis Aaron Presley. Je dis logiquement, bien que y en ait pour qui l'importance capitale du King ne soit pas si évidente que ça.
Je ne suis pas le Pierre Ménès ni le Jean-Pierre Coffe du rock, mais là j'ai envie de pousser mon coup de gueule.

ELVIS EST BIEN LE KING, le premier , le seul

It's not my habit, but I'd like to shout it loud


ELVIS IS THE KING, THE FIRST, THE ONLY ONE.

Chez les anti-Elvis, on retrouve deux attitudes :

1) l'amnésie : Y en a plein pour qui l'histoire du rock commence vers 1965, avec les premiers albums des Beatles, de Dylan et des Beach Boys. Pour eux, les années 50 c'est trop ancien. J'ai même entendu dans une soirée où on passait "Hound Dog"un responsable de maison de disque dire "c'est qui, ça ?"

2) pire, le révisionnisme : Y en a d'autres qui considèrent Elvis comme une potiche, un opportuniste qui n'a jamais rien écrit, a tout piqué aux Noirs, une sorte de Justin Timberlake de 1954.


Some people, especially among the younger generations (born after 80 I would say) have the following reaction when asked about Elvis :

1) Amnesia : A lot of people think rock history started in 1965, with the first big albums by the Beatles and Dylan. In the US, radio stations are so specialized that you can only hear Elvis and 50's rockers on "oldies" stations. In France, at a party last year, athe DJ played "Hound Dog" and a friend of mine who works in a record company didn't know it was Elvis singing !

2) Worst, revisionism : as schleuse, one of my friends at AM summed it up, the key points are that :
a. He didn't write his own songs.
b. He was derivative of superior R&B artists.
c. He was a barely competent musician.
d. He was merely lucky enough to be in the right place at the right time.


Que répondre à toutes ces âneries ?

1) Qu'Elvis a tout simplement établi l'étalon du rock'n roll, en mariant blues et country music avec une pincée de pop. Qu'il était, en plus d'une immense icône (sa beauté, son glamour) un formidable artiste, un magnifique chanteur, un catalyseur plus qu'un inventeur. Tout ceci est fort bien résumé dans sa biographie sur AMG (en Anglais) que je vous recommande chaudement.

2) d'aller voir ce clip (désolé, c'est un peu risqué de poster une vidéo directement pour des artistes hyper connus, si je veux pas me faire sucrer mon post). Ou encore, de regarder cette superbe émission de 1968 où Elvis fait son come back de manière toute simple, en une espèce d'unplugged avec ses musiciens mythiques de Sun. Elvis tout entier incarne le mythe.
What can I tell to those people ?

1) That Elvis set the standards of rock'n roll by mixing blues and country music with a spoonful of pop. And more than that he was an icon, he was handsome and gorgeous, a great artist, a catalyser more than a pioneer. Take a look at his biography on AMG for more details. And more than anything else, he is the incarnation of the legend. And don't forget to listen to this !

PS : my favorite Elvis songs

That's All Right - Just Because - Heartbreak Hotel - Suspicious Minds - Hound Dog

Sorry for not posting anything here, but Elvis is the kind of artist that will get me in trouble with the record companies.

1 comment:

Albertine said...

ben dis donc, c'est maintenant que je découvre ton blog !
superbe et sélectif musicalement. il est vraiment bien.